+32 (0)81 32 30 51 librairie@natpro.be
Suivez-nous

Agricultures sans herbicides

https://boutique.natpro.be/web/image/product.template/32596/image_1920?unique=88ae200

Synthétique et approfondi sur un sujet difficile, ce livre est, pour l’instant, unique

51,89 € 51.89 EUR 51,89 € TVA comprise

55,00 € TVA comprise

Not Available For Sale

  • Auteur
  • Éditeur
  • Pages

Cette combinaison n'existe pas.

Auteur: Joseph Pousset
Éditeur: France Agricole
Pages: 416

Bénéficiez de 10% de réduction en devenant membre !
  Expédition : 2-3 jours selon la disponibilité des stocks


Code-barres: 9782855574592

  • Comment réduire significativement, voire supprimer, le recours aux herbicides ?
  • Faut-il viser l’élimination des « mauvaises » herbes ?
  • Celles-ci ne font- elles pas partie de la flore indigène de nos régions ?
  • Quelles sont les bonnes pratiques et les stratégies à adopter pour cohabiter avec elles tout en maintenant (voire en améliorant) la rentabilité de l’exploitation ?

Synthétique et approfondi sur un sujet difficile, ce livre est, pour l’instant, unique :

  • - Il aborde tous les aspects préventifs et curatifs du désherbage sans utilisation, ou avec réduction significative, des désherbants de synthèse (déstockage de graines, faux semis, arrachage des racines et rhizomes, sarclages…..)
  • - Il étudie comment maintenir propres les principales cultures et aide les exploitants à « diagnostiquer » leurs cultures : la dictature du zéro adventice ne se justifie ni d’un point de vue agronomique ni d’un point de vue agronomique ni d’un point de vue économique. Les commensales des cultures ne sont pas forcément des herbes « mauvaises » à éliminer totalement. Elles sont souvent le fruit d’erreurs culturales qu’il faut identifier et corriger : rotations culturales, travail du sol, fumure…
  • - Il passe en revue les adventices habituelles de nos régions

Cet ouvrage s’adresse à l’ensemble des praticiens de l’agriculture biologique et durable, respectueuse de la santé des hommes et de l’environnement, qu’ils soient agriculteurs, enseignants ou élèves de l’enseignement agricole, ou même chercheurs.