+32 (0)81 32 30 51 librairie@natpro.be
Suivez-nous

La via campesina

https://boutique.natpro.be/web/image/product.template/32354/image_1920?unique=484d8fd

En moins d’un siècle, l’agriculture paysanne et familiale a presque disparu sous l’impact d’une formidable modernisation. 

18,87 € 18.87 EUR 18,87 € TVA comprise

20,00 € TVA comprise

Not Available For Sale

  • Auteur
  • Éditeur
  • Pages

Cette combinaison n'existe pas.

Auteur: Annette Aurélie Desmarais
Éditeur: Ecosociété
Pages: 316

Bénéficiez de 10% de réduction en devenant membre !
  Expédition : 2-3 jours selon la disponibilité des stocks


Code-barres: 9782923165431

Avoir une population de moins en moins rurale devenait, pour tous les pays occidentaux, le symbole du développement et de la richesse. C’était l’entrée de plain-pied dans la révolution industrielle et les temps modernes. Sous la coupe d’un système néolibéral vorace et déshumanisé, l’agriculture industrielle, globalisée et réduite à un « secteur agroalimentaire » pour l’OMC, dévoile maintenant ses effets environnementaux et humains dévastateurs. Les temps modernes sont devenus chaplinesques. Chaque pays a été dépossédé de son agriculture de subsistance : nous sommes dépendants de nos exportations et les paysans, pieds et poings liés à quelques grandes multinationales qui leur dictent quelles semences utiliser pour quels engrais.

Pour autant la faim dans le monde ne cesse de progresser ! L’organisation internationale paysanne La Via Campesina est née de ce constat d’échec et de la volonté de redonner aux paysans une voix et une identité politique ; à travers ses luttes, elle revendique un juste usage des biens communs (eau, terre et semences) et défend un projet de souveraineté alimentaire. Annette A. Desmarais décrit avec précision la naissance de La Via Campesina, sa structure démocratique, son évolution sur la scène internationale jusqu’à sa position incontournable au sein des actions collectives actuelles.

Donnant la parole aux acteurs de ce mouvement, l’auteure analyse les forces en présence et les vrais enjeux alimentaires de ce XXI ème siècle. Enjeux qui sont aussi les nôtres si nous souhaitons vivre autrement.